Bandeau marche nordique coach sportif lyon 2017

L'activité physique: mon arme contre le diabète!

Sport et diabète

Pratiquer une activité sportive permet d'avoir une bonne condition physique, de s'épanouir psychologiquement mais également de prévenir les maladies cardio-vasculaires, l'hypertension artérielle, l'apparition du cancer, de maitriser son stress, de maintenir un poids de forme ou de permettre de ne pas reprendre des kilos après un régime ...

  • Le sport a également une action préventive et curative du diabète en raison de son effet hypoglycémiant : le dosage de la glycémie avant le début d'un sport et 1 à 2 heures après un effort de 30 minutes environ, met en évidence une baisse significative de la glycémie.
  • Pratiquer une activité physique représente un véritable traitement d'un diabète de type II, aussi important que les règles diététiques et les médicaments
  • Pratiquer une activité physique régulière est fondamental dans le traitement du diabète.
  • Gary Hall, sportif américain de haut niveau, atteint d'un diabète a gagné plusieurs médailles aux JO de Sydney en 2000

 

 

 

Limiter l'inactivité

Modifier avant tout ses habitudes quotidiennes afin d'augmenter l'activité musculaire

  • Monter les étages par l'escalier
  • Se déplacer en marchant ou en vélo plutôt qu'en voiture
  • Descendre à l'arrêt de bus ou de métro précédent celui prévu
  • Jardiner
  • Marcher+++++


Avant de débuter une activité sportive, il est indispensable de consulter son diabétologue qui conseillera l'adaptation du traitement prescrit (médicaments ou injections d'insuline), et conseillera dans la grande majorité des situations d'effectuer un bilan cardio-vasculaire, un bilan ophtalmique, un bilan podologique...

Les conseils avant de pratiquer une activité sportive

  • Commencer progressivement : le démarrage ou la reprise d'une activité sportive doivent se faire modérément
  • Une activité sportive modérée permet de parler au cours de l'exercice
  • S'échauffer avant l'exercice : l'activité doit débuter et se terminer par 5 à 10 minutes d'échauffement
  • Boire suffisamment
  • Ne pas faire de sport seul
  • Avoir toujours 3 sucres sur soi en permanence
  • Choisir un sport facilement réalisable
  • Choisir un sport qu'on aime
  • L'activité doit être régulière tout au long de la semaine : la répétition de plusieurs séances par semaine est indispensable
  • Vérifier le taux de sucre dans le sang régulièrement
  • Les exercices recommandés
  • La marche
  • Le vélo
  • La natation
  • Rythme conseillé : tous les deux jours
  • Choisir entre :
    • 30 minutes de jogging avec suée
    • 2 heures de marche
    • 1 heure de vélo

 

 

Les recommandations officielles

« L’activité physique doit faire partie intégrale de la prise en charge du diabétique, au même titre que la diététique et la gestion du poids ».

La prévention du diabète

Chez les personnes pré diabétiques, l’activité physique réduit de 58% le risque de survenue d’un diabète. Cet effet peut aller jusqu’à 65 % si le niveau d’activité physique est plus important.

A titre de comparaison, la metformine (médicaments antidiabétique oral) utilisée à titre préventif,  ne diminue ce risque que de 31 %.

Effets de l’activité physique chez le diabétique

Effets sur l’équilibre de la glycémie

L’entraînement physique améliore l’équilibre de la glycémie de façon globale :

  • en limitant le risque d’hypoglycémie
  • en diminuant la résistance à l’insuline
  • en diminuant l’hémoglobine glyquée (HbA1c)

Prévention des complications dégénératives

La baisse de l’hémoglobine glyquée est suffisamment importante pour réduire la fréquence des complications du diabète : artérite, neuropathie, baisse d’acuité visuelle

Un entraînement physique tel que notre programme "Diabétique et 13 en forme" , combinant une réadaptation à l’endurance et un renforcement musculaire contre résistance, améliore l’état des artères, non seulement au niveau des muscles mais dans tout le corps.

Prévention des maladies cardiovasculaires et de la mortalité

L’activité physique diminue le risque des maladies cardiovasculaires ainsi que la mortalité des patients diabétiques grâce à :

  • la diminution de la graisse abdominale et de la surcharge pondérale  
  • l’amélioration du profil lipidique
  • la baisse de la tension artérielle

Les freins à l’activité physique

Malgré tous ces bienfaits, 70 % des diabétiques de type 2 n’ont pas d’activité physique régulière de loisir. En effet, il est souvent difficile pour le diabétique de trouver une activité physique qui lui convienne, d’autant plus qu’il présente des complications de sa maladie :

  • Difficultés à s’intégrer dans un centre de remise en forme ou à la piscine, peur du regard des autres
  • Le surpoids ou l’obésité, la neuropathie diabétique,  la baisse d’acuité visuelle peuvent rendre difficile les activités d’endurance comme le vélo, la course ou même la marche rapide

Type d’activité physique recommandée pour les diabétiques

Pour permettre avoir un effet significatif, l’activité physique doit entrainer une dépense énergétique d’au moins 1 000 kcal/semaine.

Elle doit combiner activité aérobie (marche, vélo) au moins 30 minutes 3 fois par semaineet entraînement contre résistance, au moins 2 fois par semaine,  en sollicitant successivement les plus  volumineuses masses musculaires des 4 membres.

Intensité de l’entrainement cardio

La fréquence cardiaque cible se situe entre 60 et 80 % de la fréquence maximale. Elle est facilement contrôlable  par l’utilisation d’un cardiofréquencemètre Un test d’effort est fortement conseillé.

Marche Nordique Lyon Sport Maladie chronique Handicap Asthme Obésité Diabète Maladies cardiovasculaires

Ajouter un commentaire